DE MAHINA A GUISBORNE EN NOUVELLE-ZELANDE, ILS ONT COMMEMORE TUPAIA ORIGINAIRE DE L'ÎLE SACREE A

C’est un projet qui date de 2007 mais alors, il a depuis été mis en veille et puis rangé dans des cartons de la commune de Mahina, a indiqué Tavana Damas TEUIRA lors de la petite cérémonie d’accueil qui a été tenue ce matin sur le marae Taputapuatea en début d’après-midi. En effet, Interpellé par certaines personnes à l’origine d’un projet d’échange culturel entre la commune de Mahina et la commune de Gisborne située dans le Nord-Est de l'Île du Nord de la Nouvelle-Zélande, que Tavana Damas TEUIRA, Maire de Mahina a souhaité reprendre le dossier en main et le faire aboutir tellement ce projet de jumelage entre les deux communes liées par l’histoire ne pouvait selon lui finir autrement au vu de son importance et de sa richesse culturelle. Une évidence !

C’est donc tout naturellement dans le cadre de ce jumelage que les deux communes d’un passé commun ont souhaité visiter le marae Taputapuatea aujourd’hui afin de marquer par une petite cérémonie culturelle cette union mais surtout commémorer la mémoire d’un homme originaire de Raiatea et aujourd’hui encore vénéré en Nouvelle-Zélande, Tupaia. A peine débarqué par un vol d’Air Tahiti, pas de temps à perdre, direction le marae Taputapuatea à Opoa où papa Timi, officier du grand marae attendait la délégation composée du Maire de Mahina, Damas TEUIRA, acompagné du Maire de Guisborne en Nouvelle-Zélande et quelques élus de Taputapuatea dont le Maire Thomas MOUTAME. De retour d’un déplacement de Gisborne l’an dernier, le Maire de Mahina raconte combien sa commune est connue à travers le fameux « Tupaia ». Ce Polynésien originaire de Tumaraa, un érudit du marae Taputapuatea où il fut enseigné toute la connaissance sur la navigation ancestrale au travers des constellations ou encore sur l’origine du peuplement des îles du Pacifique dont les Maori partis de Taputapuatea. C’est à travers le capitaine James Cook, tellement impressionné par toute cette connaissance et ces compétences que cet autochtone de Raiatea fini par embarquer sur l’Endeavour en 1769 pour ce voyage qui le mènera en terre Maori le 8 octobre 1769, dans la Baie qu'il appelle Baie de la Pauvreté. Aujourd’hui encore, cette histoire marque profondément les Maoris de la région. Elle est d’ailleurs enseignée de génération en génération avec autant de « Mana » selon le Maire de Mahina pour ne pas que ce patrimoine historique sombre dans l’oubli. Décédé en 1770 à Jakarta, les Maoris souhaitent ramener Tupaia sur sa terre d’origine, Raiatea. Mais un problème se pose puisqu’à ce jour, on ne sait pas vraiment où est sa dépouille. Damas TEUIRA souhaite qu’à travers cette histoire, tout le monde sache qui était Tupaia et la valeur qu’il a apportée à travers sa maîtrise de la navigation traditionnelle et des langues océaniennes. Après avoir échangé quelques discours rappelant les origines de Tupaia qui unissent désormais les villes de Guisborne et Mahina au Marae Taputapuatea, les Maires de Guisborne, de Mahina et de Taputapuatea ont pu déposer trois petits flacons contenant du sable de Guisborne, de Mahina et Taputapuatea sur la place des sacrifices du marae pour marquer leur passage en terre sacrée. Cette rencontre s’est clôturée par un repas traditionnel offert par la Commune de Taputapuatea sur la plage au sable blanc du marae avant de reprendre les airs pour un retour sur Tahiti en fin de journée.

Posts à l'affiche
Posts Récents