3812 PLANTS DE PAKA DECOUVERTS ET ARRACHÉS DANS LA COMMUNE DE TUMARAA, GRACE AU CONCOURS DU “DAUPHIN

C’est une grosse saisie réalisée hier à Tumaraa, grâce à l'efficacité de la brigade aérienne et une bonne coordination des équipes au sol.

Une intervention conjointement menée par la gendarmerie de Uturoa et les brigades de Police municipale de Tumara’a et Taputapuatea, qui aura permis la localisation de plusieurs plantations de Paka et la récolte de 3812 pieds hier mardi 26 février. Une mission des forces de l’ordre très bien coordonnée et qui a porté ses fruits, selon le chef de la brigade de la Police municipale de Taputapuatea.


Itw: Félicien ARIIOEHAU Chef de la Brigade de la Police municipale de Taputapuatea

“L'opération de stupéfiants d'hier est une mission coordonnée par les services de l'ordre de Raiatea, à savoir la Gendarmerie Nationale de Raiatea, la Police Municipale de la Commune de Tumaaraa renforcée par la Police Municipale de la Commune de Taputapuatea. Le but de cette opération était d'identifier les plantations, de constater, de procéder à l'arrachage et à la destruction des plants. La présence de l'hélicoptère a été d'une grande aide pour nous, durant cette opération car les sites découverts se trouvaient en hauteur à plusieurs heures de marche, si les équipes à terre devaient intervenir. Tandis qu'avec l'hélicoptère, en quelques minutes les gendarmes étaient sur place."


L’intervention concernait uniquement le secteur du PK 18 Commune de Tumaraa, vallée de Tetooroa. Une première plantation trouvée grâce à la localisation aérienne menée par le “Dauphin”, l’hélicoptère de l’armée de l’air n’est pas passé inaperçu au dessus des habitations habituées au calme.

Une plantation artisanale non loin du domicile de son propriétaire, découverte avec plus de 40 pieds de cannabis prêts à être récoltés, cachés sous une bâche blanche. Une heure plus tard sur les hauteurs, l’hélicoptère aperçoit une cabane et à proximité quatre autres champs de paka, deux plantations qui semblent avoir été laissées à l'abandon et deux autres actives.


Si la plupart des plantations étaient inaccessibles en voiture, policiers et gendarmes ont pu apprécier le travail remarquable de la brigade aérienne alors que l’hélicoptère faisait des allers retours pour ramener le butin de leur récolte pour être brûlé.


L'auteur des faits à été identifié et sera certainement présenté devant la justice dans les jours qui viennent. Nous rappelons que la plantation de produits stupéfiants tels que le Canabis est formellement interdite par la loi et sévèrement punie.

En fin de journée, les hommes en uniforme ont pu faire un bilan de cette journée de travail peu ordinaire mais fiers du résultat obtenu.

Posts à l'affiche
Posts Récents