INAUGURATION D'UN SCANNER A L'HOPITAL DE UTUROA RAIATEA.

Inauguration du scanner et des équipements d’hospitalisation de jour de chimiothérapie de l’hôpital de Uturoa à Raiatea.

La journée aura été rythmée par deux occasions tant attendues à l’hôpital d’Uturoa ce matin, l’inauguration d’un scanner et d’un mammographe flambant neuf et l’ouverture de la chimiothérapie délocalisée avec des équipements d’hospitalisation de jour.


C’est le Président de la Polynésie française, Edouard Fritch lui même qui a inauguré ces nouvelles installations. Il était accompagné du haut-commissaire, René Bidal, de la sénatrice Lana Tetuanui, du Président de l'assemblée de Polynésie, Gaston Tong Sang, du ministre de la Santé, Jacques Raynal, du ministre des transports terrestres, René Temeharo et du ministre des Domaines, Tearii ALPHA. On note également la présence des maires des ISLV Thomas Moutame et Lissan Marcelin.


Deux bonnes nouvelles pour les patients des Raromata’i atteints de graves maladies comme le cancer par exemple car ces installations vont non seulement permettre une égalité d’accès aux soins mais aussi permettre la prise en charge et un suivi régulier de leur état de santé ici même dans leur archipel, à l’hôpital d’Uturoa sans devoir se déplacer sur Tahiti.

C’est une convention relative au développement de la filière de prise en charge du patient atteint du cancer en Polynésie française, entre l’Etat et le Pays qui aura permis le financement en terme d’investissements du nouveau scanner et du nouveau mammographe à hauteur de 97 millions.

L’aménagement des chambres d’hospitalisation de jour de la chimiothérapie délocalisée à hauteur de 35 millions.


Le premier examen de scanner a été réalisé le 04 février 2019. Depuis, la mise en route du nouveau scanner, on note 120 patients des Raromata’i qui auront pu bénéficier de leurs examens sur place dont 25 patients hospitalisés. Quant à la chimiothérapie, il existe aujourd’hui une file active de 15 patients et 150 séances de chimiothérapie qui ont eu lieu en 2018.

Grace à ce dispositif, les équipes médicales travailleront étroitement avec les unités spécialisées du Centre Hospitalier de Polynésie française de Tahiti et il permettra de traiter jusqu’à 3000 rendez-vous par an.


A l’issue de la cérémonie d’inauguration, les autorités du pays et les professionnels de santé ont pu visiter les différents services du vieil hôpital d’Uturoa, afin de constater par là-même, les travaux de réhabilitations nécessaires pour le bâtiment. La construction d’un nouvel hôpital situé au plus proche du centre-ville d’Uturoa est envisagée. L’assise foncière de ce nouveau projet est actuellement recherchée.

Posts à l'affiche
Posts Récents