J'embellis ma commune

Le nettoyage de notre cadre de vie, la propreté de nos communes fait notre joie et très certainement celles des touristes. C’est pourquoi le ministère du tourisme poursuit chaque année le concours intitulé, J’embellis ma commune. Fort de son succès, ce concours permet non seulement le développement d’activité touristique mais sensibilise la population au tourisme.


Itw 1 : JOHNSTON Hironui

(Chargé de mission auprès du ministre du tourisme en charge des dossiers touristiques)


« Le concours "J’embellis ma commune" rentre déjà dans un premier temps dans notre stratégie de développement touristique de Polynésie 2015 / 2020. Notamment dans l’embellissement et l’aménagement du littoral, parce que nous pensons et croyons fermement que lorsque notre cadre de vie est bien et propre, il est plus facile pour nous d’inviter et d’accueillir les visiteurs. Là, nous somme à la 5 ème édition, la première édition était plus vers Tahiti et Moorea, et au fil des années le concours s’est agrandi puis maintenant nous couvrons 3 archipels, nous avons été aux Marquises la semaine dernière, aux Toamotu, puis Tahiti et Moorea et nous terminons sur les Raromatai".


Pour cette cinquième édition, six membres composent le jury. Un jury qui doit désormais parcourir trois archipels étant donné une nette augmentation des participants chaque année. Afin de déterminer un gagnant le jury se base sur des critères biens précis.


Itw 1 : JOHNSTON Hironui

(Chargé de mission auprès du ministre du tourisme en charge des dossiers touristiques)


"C’est un concours il va falloir choisir un premier, un second et un troisième. Ils ont tous participé avec bon cœur et créativité et ils ont également participé de manière qui reflète leur commune et leur environnement. On a pu voir ici au site de Puohine où ils ont fait participé une école et pris en compte le fait qu’elle ait une aire marine éducative, donc tout ça se sont des actions qui pour nous personnalisent l’aménagement du site. »


ITW 2 : TETOE Teipotemarama (YEPO)

(Humoriste, comédienne et marraine du concours j’embellis ma commune)

« Mon rôle parmi eux, je suis jury et comme eux je note les sites qu'on visite mais aussi je suis ambassadrice du concours "J’embellis ma commune" et donc il est de mon devoir de promouvoir l’événement et tout ce qui est adhéré avec ».


Afin d’encourager et pour motiver les communes dans l’embellissement de leur commune, le ministère du tourisme prévoit des prix spéciaux et notamment des prix par archipel.


Nous avons donc 3 prix par archipel, ensuite il y à le grand prix de Polynésie donc 1er, 2ème, 3ème prix de Polynésie puis nous avons des prix spéciaux donc : Prix spécial tourisme, Prix spécial environnement, coup de cœur du jury.

Et cette année nous avons pour la 5ème édition mis en place un prix spécial pour les associations qui se sont présentées les 4 dernières années notamment pour les remercier, les encourager dans leur entretien des sites qu’ils ont présentés au dernier concours de "j’embellis ma commune".


A Puohine, on en est pas à notre première participation à ce concours. Tavana Armelle MASSE multiplie ses effort pour sensibiliser au maximum et surtout faire passer un message celui de la protection de l’environnement en passant de la protection de toutes les ressources aux différents projets liés à la terre. Cette année on note également l’implication des élèves de l’école primaire dans ce concours.


ITW 3 : MASSE Armelle

(Maire déléguée de Puohine et présidente de l’association Tamarii Puohine)


« Oui tout à fait de l’association Tamarii Puohine pour le passage du jury de j’embellis ma commune et on a fait un partenarial avec les enfants de l’école de Puohine. En vrai participant qui était sur le site à travailler les week-ends et jours fériés, on était une vingtaine, Tamarii Puohine aujourd’hui est à environ 53 adhérents. C’était un grand travail de déblayage et bien évidement la commune de Taputapuatea nous a superbement bien assisté. Continuer de tout façon ce qui est déjà en route, c'est-à-dire faire de la sensibilisation, mais surtout aussi partir maintenant sur la terre étant donné qu'on a validé hier soir avec la population de Puohine, la première ZPR de Raiatea, donc l’objectif maintenant c’est de travailler tout ce qui est en terre, c'est-à-dire les Faapu et pourquoi pas des logements en bungalow intégré dans la verdure. Il me semble que c’est la 4ème ou la 5ème année que nous enchainons. Si le message a bien été compris et bien passer au niveau du jury, je pense que oui on espère et j’en suis sure qu'on l’aura au moins pour les enfants, surtout que nous avions mis le thème de l’aire marine éducative pour sensibiliser encore plus; pas seulement pour embellir ma commune pour passer aussi un message concernant l’environnent. A toute la population que ça soit de Puohine ou d’ailleurs, c’est quand même bien plus beau de voir notre fenua quant il est propre, agréable, fleurie étant donné que nous parlons particulièrement pour Taputapuatea aussi, de part de son inscription au patrimoine de l’Unesco, d’embellir vraiment notre commune, elle est déjà l’une des plus belles, mais ça serait bien quand s’unisse tous pour préserver notre environnement. »


Les visites sur le terrain a permis au jury non seulement de se faire une idée du travail réalisé mais de comprendre aussi les projets menés dans cette petite communauté de Taputapuatea. En attendant que la décision du jury très prochainement, ici à Puohine et Fareatai, l’embellissement de la commune restera au cœur des priorités.


Article: Ambroise COLOMBANI / Images et Interview: Tim SIT SEO YEN


Photos:

Posts à l'affiche
Posts Récents