Exposition des CJA Raromata'i 2019 - Une fois de plus, un succès

L'exposition annuelle des centres des jeunes adolescents (CJA) des Îles Sous-Le-Vent a eu lieu ce Jeudi 27 juin à la Mairie de Uturoa. Le succès était encore cette année au rendez-vous.


Les CJA sont les centres des jeunes adolescents, crées en 1982.

Ces centres permettent aux élèves de 12 ans et plus, en échec scolaire, de suivre des formations qualifiantes. L'apprentissage s'étend jusqu'à l'âge de 16 ans. Un véritable sésame qui leur permet par la suite de prétendre à d'autres formations qualifiantes dans d'autres structures ou bien d'entrer tout simplement dans la vie active pour ceux qui le désirent.

Itw : Toni HIRO

Directeur du CJA de Faaroa – Taputapuatea


« Lorsqu’on a ouvert les CJA il y a quarante ans, c’était plutôt pour les élèves qui ne pouvaient plus continuer à l’école, la mission principale était, La vie active ! Là depuis quelques années, je remercie notre inspecteur qui a bien propulsé cette dynamique, cela a permis à plusieurs de nos élèves de s’orienter plutôt dans le circuit professionnel à hauteur de 70%. Sur 10 élèves qui quittent les CJA, il y en a 7 qui retournent vers une formation qualifiante de type CAP par exemple.


Cette année, le CJA de Taputapuatea comme ceux de Huahine, Tahaa, BoraBora présents dans cette exposition, proposent des objets très variés, allant des produits de menuiserie comme les fameux gardes à manger, les ukulélé, les lits, les tables, les bancs jusqu’aux produits métaliques, comme les étagères pour pots de fleurs, les bacs pour plantation de légumes tout un panel varié, . De la cuisine à la couture jusqu’aux produits artisanaux. les élèves des CJA ont fait rêver plus d’un.


Mais ces produits n’auront certainement pas vu le jour sans bien sûr le soutien du corps enseignant, mais aussi celui d’un partenaire infaillible, celui des Communes. C’est le cas à Taputapuatea.


Itw : Toni HIRO

Directeur du CJA de Faaroa – Taputapuatea

« Je tiens vraiment à remercier le Maire et son conseil municipal qui nous soutiennent énormément au quotidien, dans nos besoins. Sans la Commune, c’est très difficile pour nous de parfaire notre enseignement. C’est pas des subventions en numéraires, mais ce sont des aides en outils de travail »


Mais se former au CJA c’est « Apprendre autrement » grâce à un système d’apprentissage en Alternance. Ce qui favorisera plusieurs avantages, qui permettront notamment aux élèves de développer leur créativité. Dans cette exposition d’aujourd’hui, beaucoup de réalisations innovantes sont proposées, par les élèves du CJA DE Huahine.


Itw : Bruno LEFOC

Directeur Adjoint du CJA de Huahine

« On a des produits qui marchent du tonnerre, qui marchent très bien ici à Raiatea, c’est tout ce qui est produits pliables que les gens adorent, donc cela on les actualise et à côté de ça nous avons aussi des produits créatifs que les élèves veulent innover. Nous avons donc des produits innovants comme les portes stylos, les repose- vini, où c’est l’imaginaire de l’élève qui est mis en avant. Sachant qu’à la fin, ils sont récompensés par un pourcentage sur les bénéfices gagnés sur Raiatea ».


Itw : Toni HIRO

Directeur du CJA de Faaroa – Taputapuatea


« C’est grâce à l’alternance que l’on fait dans les CJA, sur vingt-sept heures de cours, ils ne sont pas cloîtrés entre quatre murs pendant toute la journée, c’est à moitié du temps d’enseignement et professionnel. Donc on utilise ces ateliers professionnels pour amener la lecture, la numération, voilà ! En fait, c’est apprendre autrement ! Ce sont des élèves qui ont besoin de toucher des choses de voir, c’est concret ! Lorsqu'on travaille que dans des livres, ça devient trop abstrait pour eux.


Cette année, le CJA de BoraBora bien que représenté n’a pas exposé grand chose à en croire sa Directrice, pour la simple raison, que beaucoup de leurs productions durant l’année scolaire étaient des commandes de particuliers. Pas étonnant que le carnet de commandes soit bien chargé pour l’île la plus touristique de Polynésie française.


Itw : Wanda TAINOA

Directeur du CJA de BoraBora.

« Nous faisons des projets, des ventes auprès des particuliers, auprès des hôtels, c’est ça qui nous permet quand même de pouvoir vivre. Maintenant au niveau de notre école, nous avons ouvert la métallerie, mais malheureusement nous allons sûrement fermer une formation qui est la cuisine pour la remettre aux normes.


Avec une telle diversité d’apprentissage dans nos CJA, on peut dire que nos élèves ne risquent pas de perdre davantage de motivation pour toujours aller de l’avant, les résultats d’aujourd’hui sont très prometteurs, enseignants et directeurs se félicitent pour les efforts récompensés.


Itw : Bruno LEFOC

Directeur Adjoint du CJA de Huahine


« Nous avons ce qu’on appelle, les modules 3, ce sont des élèves qui n’ont pas eu accès à une place au lycée professionnel, ces élèves là on les envoie directement en entreprise, grâce à un réseau d’entreprises partenaires avec l’école avec qui on travaille fréquemment. Nous les intégrons plusieurs mois à l’avance et espèrons qu’à la suite de quoi, ils seront embauchés. Mais souvent ils sont pris en tant que CAE et après ils feront leur carrière professionnelle par la suite».


Itw : Wanda TAINOA

Directeur du CJA de BoraBora.


« Depuis l’année dernière, nous avons quand même envoyé des élèves au collège et aussi au LP, (Lycée professionnel). Donc ça se passe très bien pour mon CJA à BoraBora. J’ai beaucoup d’inscriptions qui viennent du collège. Et il y a beaucoup d’élèves qui ne veulent plus rester à la maison, ils veulent continuer. Et s’il n’y a pas de place dans les lycées professionnels, on va les reprendre dans nos CJA, pour leur proposer des stages en entreprise ».

En Polynésie, on compte 22 CJA qui accueillent 600 élèves répartis entre les Îles de la Société, les Australes et les Marquises. Ces centres proposent diverses formations allant de la maçonnerie, à la menuiserie en passant par la restauration.

Photos de l'exposition.


Posts à l'affiche
Posts Récents