Clôture du Heiva i Taputapuatea


Le Heiva i Taputapuatea 2019 vient de clore par la soirée de remise de prix. Cette soirée a débuté par la traditionnelle cérémonie du "Rahiri". Un moment où tous les principaux acteurs du Heiva s'unissent pour déposer ensemble une feuille de bananier qui symbolise le Respect mutuel et le partage.

Cette année seuls deux groupes auront tout donné pour impressionner fièrement la communauté qu’elles représentent, Tamarii Opoa et Tamarii Iriru, mais pas seulement elles ont aussi impressionné une population venue nombreuse mais surtout les membres du jury.


ITW : Josiane MEHURAA

Présidente du jury – Heiva i Taputapuatea

Les deux groupes de danses ont fait trembler la place "Fa’ifa’ipua" durant une semaine au travers de leurs chants et danses sur un thème imposé par le jury cette année « O vai oe e te ma’ohi ? » - Qui es-tu enfant de cette terre Ma’ohi ?


ITW : Josiane MEHURAA

Présidente du jury – Heiva i Taputapuatea

"Nous avons été très impressionnés par la qualité du spectacle, des enfants, des jeunes et aussi des adultes. Cette année encore les groupes ont respecté toutes les consignes données".


Plusieurs enfants, jeunes, mamans ont évolué sur "Fa’ifa’ipua". Une fierté car cela veut dire que le reo tahiti et la culture sont toujours vivants.

Cette année encore, le jury du Heiva i Taputapuatea composé de trois personnes avait les yeux rivés sur les moindres faits et gestes des deux principaux groupes avec des critères d’évaluations bien spécifiques.


ITW : Josiane MEHURAA

Présidente du jury – Heiva i Taputapuatea


Dans le Tarava, on demande 8 voix – Le plus grand prix

Himene ru’au, 4 voix que l’on demande

Le Ute arearea, pas d’obligation.

Cela veut dire qu’il y a eu de la recherche auprès des plus anciens pour les aider à réaliser leur himene tarava, himene ruaau…

Au niveau de la danse, il y a l’occupation de la place,

L’harmonie entre l’orchestre et les danseurs.


Mais le Heiva ne serait pas un Heiva haut en couleurs sans le soutien de la Commune de Taputapuatea et surtout sans le concours des chefs de groupes, des danseurs et danseuses qui ont tout donné durant une semaine pour que ce Heiva i Taputapuatea soit digne des plus beaux spectacles de la place.


ITW : Thomas MOUTAME

Maire de la Commune de Taputapuatea

"Le plus important, c'et que vive notre Heiva i Taputapuatea. Que les futurs générations puisse garder leur culture."


Mais les festivités à Raiatea sont loin d’être terminées.

Dans une semaine aura lieu le Heiva de Taputapuatea qui se déroulera dans la ville de Uturoa et qui rassemblera plusieurs délégations du grand Pacifique notamment, Hawaii, Rapa Nui, Aotearoa, la Nouvelle Calédonie, les îles Cooks ainsi que les délégations de Tumaraa, Uturoa et Taputapuatea. Deux semaines plus tard s’ouvrira le Heiva des Raromata’i à Tumaraa.


Le maire a lancé un appel à tous les groupes des communes associées de Taputapuatea pour une répétition générale en vue de se déplacer à Uturoa non plus en tant que groupes individuels mais au nom d’un seul et même groupe, la troupe de la commune de Taputapuatea.


Dans quelques jours, les danseurs et danseuses de Taputapuatea fouleront le sol de la place To’a huri nihi pour le plus grand bonheur des habitants de Raiatea, incluant les communes d’Uturoa, Tumaraa et bien sûr Taputapuatea qui se déplaceront en masse pour ces futurs évènements qui arrivent à grand pas.


(Article: Ambroise COLOMBANI - Images + Itw : Hotu et Manahiva COLOMBANI)

Posts à l'affiche
Posts Récents