Cérémonie d’accueil émouvante au marae de Taputapuatea.



Plus de 250 ans d’histoire déjà nous unissent aux peuples du grand océan « Te moana nui a Hiva ». Aujourd’hui, nous fêtons le retour de nos cousins sur la « terre des dieux » afin d’honorer d’une même voix l’histoire d’un peuple de grands navigateurs d’autrefois, qui, guidés par les étoiles peuplèrent les îles du Pacifique.


Itw : Jean MERE

Officiant du marae Taputapuatea

« Aujourd’hui, nous les avons reçus, nos frères, nos sœurs, les descendants de toutes ces personnes qui sont parties de Taputapuatea. Aussi importante qu’elle soit, cette cérémonie est une forme d’attache. Leurs ancêtres sont partis d’ici en se promettant de ne jamais revenir. Mais aujourd’hui leurs descendants reviennent et c’est important pour nous, peuple polynésien, de les recevoir."


Se considérant, ayant perdu le droit de pénétrer le grand marae sans autorisation, les chefs de délégations se devaient de rentrer par la passe « Te ava mo’a », Raiatea étant considéré comme étant la maison des dieux, seule la passe située en face du marae Taputapuatea pouvait faire office de porte pour pouvoir y entrer.

C’est avec beaucoup d’émotions qu’ils arrivèrent donc par la mer pour cette grande cérémonie d’accueil chez eux.


Partis d’ici, avant que Tahiti ne soit colonisé par les français, nos ancêtres partirent avec ce que Jean qualifie comme « la vraie histoire du peuple Polynésien ». Une histoire que nous Polynésien d’aujourd’hui avons perdue.


Itw : Jean MERE

Officiant du marae Taputapuatea

Mais à chaque fois que nos frères et sœurs reviennent, c’est une partie de notre histoire qu’ils nous ramènent.


Ce retour aura été scellé par la cérémonie du « Kava » qui officialise ce retour à la maison pour ces « étrangers » !


Itw : Thomas MOUTAME

Maire de la Commune de Taputapuatea

C’est un grand plaisir pour nous d’accueillir nos cousins du Pacifique, en mémoire de ce que nos ancêtres nous ont laissés. Aussi bien pour eux que pour nous. Comme je disais dans mon discours ce matin, ici c’est la terre de vos ancêtres ; Je pouvais voir l’émotion qui se lisait sur les visages, certains versaient des larmes en mémoire de leurs ancêtres qui ont migré dans le Pacifique.

Ce matin nous avons pu accueillir par la mer les responsables de chaque délégation, parce qu’à l’époque déjà, toutes les cérémonies d’accueil devaient se faire face à la passe « Te ava mo’a ». S’en suivra la suite de la cérémonie sur le marae avec tout le rituel. Discours d’accueil, présentation des offrandes pour finir avec la cérémonie du « kava » qui scellera ce lien entre eux et nous qui sommes gérants de la terre de nos ancêtres.


A la fin de la matinée, les délégations ont pu repartir de là avec l’espoir d’avoir honoré comme il se doit, la mémoire de nos ancêtres d’une autre vie.




Posts à l'affiche
Posts Récents