LE BILINGUISME TESTÉ A PUOHINE ET OPOA.

Puohine 22/10/20


20 – LE BILINGUISME TESTÉ A PUOHINE ET OPOA.

Enseigner les langues polynésiennes dans des sections bilingues français-tahitien à parité horaire, dès la rentrée scolaire 2019/2020, n’a pas pu se faire à Taputapuatea dès la première période de cette année scolaire, faute au confinement nous rapporte Madame Corail ITCHNER, Directrice du groupe scolaire Puohine-Opoa. Mais rien n’a pu empêcher son démarrage ce matin, c’est-à-dire durant cette deuxième période.

Ce programme bilingue français-tahitien à parité horaire, c’est-à-dire 13h30 d’enseignement en français, et 13h30 en tahitien sur les 27h d’apprentissage au total, concerne l’ensemble des 38 élèves de la petite école du bout de l’île divisé en deux classes avec 19 élèves chacune et aussi l’école de Opoa. Inspiré du succès de ce nouveau dispositif d’apprentissage (à titre expérimental) mis en place à Tahaa l’an dernier, Moana GREIG, inspecteur de l’Education national a tenu à lancer le même dispositif à Taputapuatea. A noter que c’est le premier dispos


itif mis en place à Raiatea.


Et pour mener à bien cette expérience, cette première journée d’apprentissage avait pour thématique le « Uru ». L’apprentissage de la cuisson du Uru, la préparation du lait de coco pour sa dégustation, la confection du « Tapa » avec l’écorce de l’arbre à pain et d’autres activités, n’ont pas manqué de susciter l’intérêt des enfants toute la matinée.


« Cela réveille en nous ce que l’on connaît déjà », s’est exprimé Madame Corail ITCHNER.

La langue, les différentes activités… En partant de l’idée qu’en maîtrisant parfaitement sa langue maternelle, un enfant est mieux préparé à apprendre plusieurs autres langues mais aussi plusieurs savoirs notamment culturels...


Armelle MASSE, Maire déléguée de la commune associée de Puohine a participé ce matin au démarrage de ce dispositif dans sa commune, elle se dit très heureuse de pouvoir constater que les élèves de Puohine puissent s’épanouir au travers des diverses activités pédagogiques programmées et préparées dans leur langue maternelle. Elle y apportera tout son soutien.


Ce dispositif se poursuivra tout au long de cette année scolaire avec bien d’autres thématiques déjà choisies à l’avance comme le cocotier ou encore les différentes recettes culinaires traditionnelles.


Photos : Tim SIT SEO YEN Article: Ambroise COLOMBANI




Posts à l'affiche
Posts Récents